Imprimer

Actions réalisées

 

Sous-tâche n°4.1 : Infrastructure de Données Spatiales (IDS)


Un outil de catalogage vers le développement d’un portail géographique

Un outil de catalogage des métadonnées a été développé et mis en pratique chez tous les Partenaires, depuis septembre 2011, avec l’adoption d'un catalogue et une forte incitation à la saisie des fiches de métadonnées. A l’occasion du Séminaire technique de restitution des résultats n°1 du 12 octobre 2011, l’outil de catalogage a été présenté par le prestataire à tous les participants. Cette activité a depuis été  intégrée dans la pratique de routine des cinq établissements. La diffusion des fiches de métadonnées est assurée par le service web CSW (Catalogue Services for the Web).

Une fois le catalogue déployé, les Partenaires ont acté la nécessité de disposer d’un outil   permettant la diffusion conjointe des métadonnées et données produites dans le cadre du projet. Cette action de diffusion de données communes via des services web a pris la forme d’une prestation extérieure contractée fin septembre 2012. L’outil est mis en service en juin 2013 (http://geoportailmoustique.org/).


Développement d’application métier

 

Afin de pouvoir recueillir et exploiter les informations sur la présence du panel des espèces de Culicidés et de leur fluctuation sur un territoire donné, les Partenaires ont défini des spécifications minimales de structurations et de saisies des données. Le travail de développement a été confié à un prestataire extérieur.
Cette prestation a permis de l’obtenir dans les délais impartis d’une application, spécifique à la veille entomologique, performante (Tâche n°1), commune et déployée chez tous les Partenaires du projet.

 

Sous-tâche n°4.2 : Logiciel et base de données de suivi de l’activité

 

Après une longue phase de diagnostic et d’expressions des besoins, un outil de collecte de données terrain nomade pour le suivi des activités a été développé. Cet outil permet au personnel de collecter les données sur le terrain, tout en garantissant un bon niveau de fiabilité.

 

Sous-tâche n°4.3 : Outils de localisation embarqués

 

Cette sous-tâche organise la mise en place de la traçabilité des traitements terrestres engagés par les partenaires, dont l’objectif est d’obtenir à la fois la localisation géographique du passage de l’engin, mais aussi des informations techniques permettant d’apprécier la bonne réalisation du traitement sur la base de mesures par capteurs (débits…). Il est important de signaler que cette action est étroitement liée à la sous-tâche n°2.2.

Les tests et évaluations des solutions « nomades » (matérielles et logicielles) en tant que support du traitement des informations de traçabilité, ont montré que le traitement de ces informations implique d’utiliser des logiciels ou des briques logicielles SIG capables d’opérations géographiques complexes allant au-delà d’une simple numérisation comme le propose les logiciels SIG « nomades » actuels. Ces spécificités logicielles ont poussé les Partenaires à choisir un matériel alliant robustesse, puissance et maniabilité de type Tablette PC durcie plutôt qu’un matériel certes plus léger mais pas assez puissant de type PDA.

 

Solution SIG nomade mise en œuvre


Suite aux démonstrations, tests et évaluations des solutions « nomades », l’intérêt d’une visualisation du résultat d’un traitement sur le terrain ayant été démontré, les Partenaires ont souhaité que cette visualisation puisse être la plus simple possible pour les agents de terrain. Il est alors décidé de développer une application adaptée aux contraintes de terrain permettant d’exploiter in situ les données de traçabilité et d’améliorer l’efficience des traitements. L’application d’exploitation de la traçabilité sur le terrain a été livrée début 2013.

Suivi des traitements terrestres pédestres


Les résultats du recensement des moyens de traitement ont montré l’importance cruciale pour certains Partenaires de pouvoir recueillir des données de traçabilité lors de traitements effectués à pied (action n°5). Le premier prototype (sur pulvérisateur à biocide liquide) a été livré en 2012. Le deuxième prototype (sur pulvérisateur à granulés) a été livré en 2013. Les tests réalisés ont montrés le bon niveau de robustesse et de précision du matériel développé.


Sous-tâche n°4.4 – Télédétection et anticipation


Le recours à ce type de technologie nécessite une certaine compétence dont les Partenaires, ne disposaient pas. Plusieurs pistes ont été explorées, une assistance à maitrise d’ouvrage, lancée en 2011, a permis d’orienter la réflexion vers une utilisation de l’imagerie satellitaire pour la modélisation d’Aedes albopictus. Une assistance extérieure a ainsi été contractée.
Ces travaux ont été concluants avec le développement d’un outil de prévision du risque épidémiologique induit par Aedes albopictus basé sur l’imagerie satellitaire, performant. Cette méthodologie originale a été présentée au CST-ADEGE, fin 2012, qui a affirmé à cette occasion l’intérêt scientifique de la démarche.
En 2013, les partenaires ont alors décidé de poursuivre cette méthodologie sur d’autres secteurs où le modèle entomologique est valable (deux agglomérations supplémentaires). Un développement supplémentaire a été réalisé.


Perspectives de valorisation des résultats de la Tâche n°4

 

Les résultats de la tâche 4 ont été valorisés auprès de plusieurs publics cibles lors du colloque de restitution, mais aussi lors de communications orales et des articles spécialisés qui ont rencontrés des échos favorables auprès des chercheurs et professionnels des domaines relevant de l’entomologie médicale et de la géomatique.
Afin de garantir le fonctionnement et l’évolution de ces outils mis en commun, les responsables des établissements se sont inscrits dans un processus de mise en place d’une gouvernance. Des conventions spécifiques ont été élaborées avec le concours des services administratifs des établissements. Ces conventions sont en cours de signature par les Partenaires.